Supaerowing

À la rudesse de l’hiver succède la seconde partie de la saison d’aviron, la plus intense aussi. Et celle-ci débute par la deuxième vraie compétition de la saison : Supaerowing.

Au début du mois de mars, le CAE entame ainsi un de ses trois périples vers le sud de l’année pour se rendre à Toulouse, où L’Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace, plus communément appelé Supaero, y organise une compétition de Grandes Écoles. Y figureront entre autres HEC, l’ESCP, Polytechnique, Centrale Nantes, les Mines, l’ENSMA, l’ISAE, etc. Se déroulant sur le lac du Bocage, à proximité de Toulouse, cette compétition se jouera sur un affrontement sur des bateaux de 8x masculins, féminins et mixtes (bien que concourent également des 4x) sur une distance de mille mètres le samedi, et de cinq-cents mètres le dimanche.

Le CAE à Supaerowing
Supaerowing

Tous les marqueurs d’une excellente journée de compétition sont au rendez-vous. Des stands de nourriture, un promontoire pour encourager ses camarades engagés sur l’eau, des jeux gonflables pour se divertir en attendant sa course, des cheerleaders et une fanfare endiablée, le tout pour une ambiance festive et chaleureuse comme les compétitions universitaires d’aviron savent en produire. De plus, et comme si l’atmosphère conviviale de la journée ne suffisait pas, nos hôtes de Supaero organisent une grande soirée le samedi soir sur leur campus, l’occasion de célébrer les performances de la journée et de fraterniser avec les autres équipages d’autres écoles.

L’année passée, le CAE avait trois esquifs engagés : un VIII féminin, un VIII masculin et un VIII mixte. La compétition d’Eurowings en novembre ayant eu lieu bien tôt dans l’année, Supaerowing s’était offerte comme une vraie occasion de participer à des courses avec des équipages plus confirmés. Et cela s’est vu puisque notre VIII féminin a remporté l’or sur les deux journées, notre VIII mixte a remporté l’or le samedi (au 1000m) et l’argent le dimanche (au 500m), tandis que le VIII masculin a ramené une belle 4ème place le samedi et 5ème place le dimanche avec un bateau endommagé et donc moins performant. 

Supaerowing

Ces résultats faisant, le CAE a pu ramener de ces terres méridionales son premier trophée de l’année.