La Saison au CAE

Une saison au CAE

Septembre

Les initiations :

Où le mois de la naissance des vocations et de la renaissance d'autres. 

Chaque samedi du mois ont lieu les initiations qui permettent aux nouveaux étudiants de l'ESSEC de venir s'essayer à l'aviron sur les bords de l'Oise.

C'est aussi l'occasion pour les rameurs expérimentés de venir reprendre leurs marques à l'orée d'une nouvelle saison.

Octobre

Entrée en matière et Triathlon :

C'est le début de la saison. L'effectif de ce qui sera le nouveau millésimé du CAE prend peu à peu corps, les personnalités se découvrent et les entraînements commencent.

C'est également le moment de la première compétition de l'année, le Triathlon. Organisé par le CAE autour de la base des loisirs de Cergy-Pontoise, il réunit plus de 100 rameurs des meilleures Grandes Écoles (X, HEC, ESCP, Centrale Paris, Mines, etc) pour venir s'affronter une première fois.

Novembre

Première compétition d'aviron :

Les nouveaux et les anciens rameurs se connaissent désormais et les équipages de huit commencent à avoir l'habitude de s'entraîner ensemble.

C'est donc le meilleur moment pour Eurowing, la première compétition d'aviron de l'année à Vaires-sur-Marne et organisée par l'ESCP. L'épreuve se structure autour de courses qualificatives d'1km, suivies de finales sur la même distance. Pour nos nouveaux rameurs, c'est le baptême du feu.

Décembre

Le pire ennemi des rameurs : le Général Hiver :

Alors que la première partie de la saison touche à sa fin, l'hiver tend à abattre ses ailes de glace sur les courageux rameurs dont la persévérance est toujours mise à l'épreuve. Mais ces difficultés climatiques n'empêchent jamais nos compagnons d'effectuer leurs sorties aurorales sur l'eau hivernale. Et quand, les conditions ne le permettent pas, ceux-ci redoublent d'effort et s'entraînent en salle : la trêve hivernale n'existe pas en aviron.

Janvier

(Cogito) ERGO sum :

Lorsque l'hiver se montre trop prodigue en vents glacés, nos rameurs s'entraînent sur des rameurs en salle, aussi (et exclusivement) appelés ergos. Ces machines dont le visage métallique masque les efforts pharaoniques qu'il faut leur prodiguer pour les faire fonctionner sont d'excellents outils pour perfectionner sa résistance physique et s'entraîner à ramer sur de plus longues distances. À la fin janvier, nous participons d'ailleurs à U'Row, un tournoi universitaire français d'érgos connectés.

Février

Confirmation et premier grand voyage :

Les rameurs ont persévéré malgré le froid, les dames de nage ont tenu malgré les coups et la casquette du barreur ne s'est pas envolée malgré la vitesse : plus de doute, le CAE est prêt à aborder la deuxième, et la plus intense, partie de la saison des compétitions.

Ce deuxième acte débute début mars à Toulouse où nos rameurs se déplacent à l'invitation de Supaero qui convie pour l'occasion tous nos rivaux à une première grande explication sur deux jours.

Mars 

Sérieux, rigueur, intensité :

Une fois l'euphorie du périple Supaerowing retombée, plus de place à la distraction, la saison approche de sa dernière ligne droite. Comme lors de l'avant-concours, période que nos sportifs connaissent bien, l'atmosphère est au sérieux, les entraînements deviennent quotidien et le frisson des Championnats régionaux puis nationaux soulève l'enthousiasme de nos rameurs et fédère les équipages autour d'un rêve commun.

Avril

Championnats d'Île-de-France :

Avril est un mois qui voit le club changer de registre. Désormais, nous concourrons, non seulement contre les Grandes Écoles, mais également contre les universités et les établissements d'éducation supérieure d'Île-de-France, y compris (et surtout) ceux spécialisés dans le sport. Ainsi ont lieu début avril les Championnats Universitaires régionaux, qualificatifs pour les nationaux ! Une fois cette échéance passée, les efforts reprennent de plus belle pour l'apothéose finale en mai.

Mai

Dernière ligne droite - Mimizan :

Pour la première semaine de mai, nous partons à Mimizan réaliser un stage intensif en vue des Championnats de France quinze jours plus tard. Au programme, réveil 6h, premier entraînement sur l'eau à 7h, deuxième entraînement à 11h et troisième entraînement à 20h, et ce chaque jour pendant 7 jours, sans compter l'ergo. Cette semaine à haute intensité s'avère souvent être l'un des meilleurs souvenirs universitaires de nos rameurs, de par l'esprit de camaraderie qui caractérise ce séjour.

Championnats de France :

À la mi-mai, c'est le grand moment, la grande épopée attendue depuis des mois : les "France" comme on les appelle. L'an passée ayant eu lieu à Brive, non loin de Mimizan, ces championnats réunissent plusieurs centaines de rameurs universitaires venus de tous les coins de la France. Ici, futurs rameurs en équipe de France et néo-rameurs d'une année se côtoient dans une ambiance de compétition, de rigueur mais aussi de bon esprit sportif très formateurs.

Trophée des Rois :

La dernière échéance de la saison, la plus belle aussi : notre compétition, le Trophée des Rois. Fondé en 1992 et entièrement organisé par le CAE, le Trophée des Rois réunit chaque année plus de 300 rameurs issus des meilleures Grandes Écoles (X, HEC, ESCP, Centrale, Mines, Supaero, Telecom, etc.) ainsi que des équipages étrangers (parfois allemands, suisses ou croates) pour une journée de compétition de prestige sur les eaux du Grand Canal du Château de Versailles.